Inodrone

BLOG

  • Home
  • Drone
  • Drones : sensibilisation aux risques
Drones : Sensibilisation Aux Risques
Author: admin
Date: avril 2, 2021
Drones : sensibilisation aux risques

Le recours aux drones que ce soit en faveur du secteur professionnel ou de loisir se développe à grands pas impliquant de nouvelles menaces par lesquelles nous ne sommes pas bien avertis : collision avec un autre aéronef, lacérations ou blessures des piétons, survol de zones dangereuses telles que les centrales nucléaires, utilisation pour des fins de terrorisme … À cet égard, leur présence dans l’espace aérien pourrait être perçue en tant qu’ un usage porteur de risques d’accident et d’actes malveillants si une compréhension et une anticipation des futurs risques n’ont pas été prises en compte en amont !

drone accidents

Le drone d’abord c’est quoi ? 

Selon la réglementation officielle, le drone est défini comme un “aéronef qui circule sans personne à bord”, son nom vient de l’anglais et signifie “faux-bourdon”. Il s’agit d’un engin volant piloté à distance, pouvant être utilisé en tant qu’outil performant dans le cadre de loisirs ou d’autres activités professionnelles : audiovisuel, inspection, secours, agriculture, transport, sécurité civile… Actuellement, le drone représente un marché de technologie révolutionnaire qui est en pleine expansion pour répondre parfaitement aux besoins des secteurs professionnels divers et leur apporter des solutions avantagées.  Le drone est composé principalement des éléments suivants :

  • Un châssis : squelette du drone, peut être présenté selon plusieurs formes en fonction des modèles du drone.
  • Un système de propulsion, composé de moteurs : rotors, hélices, contrôleurs de vitesse électriques et la batterie lipo.
  • Un contrôleur de vol : établi pour lier entre le drone et le pilote à travers un récepteur connecté et un circuit cohérent doté de capteurs, d’un microprocesseur, de broches d’entrée et de sorties.

Il existe une panoplie de types de drones, leur performance varie en fonction de leur vitesse, de leur autonomie, de leur envergure et de leurs capacités en matière d’altitude.

En quoi les drones peuvent-ils représenter un risque ?

Faciles à piloter, performants, fugitifs et susceptibles d’emporter des charges, les drones font effrayer de potentielles exploitations malveillantes. Un drone incontrôlable peut entraîner des accidents désastreux suite à une perte inopinée de contrôle, un dysfonctionnement du système, de matériel ou du logiciel au sein de l’appareil… Dans tous les cas, les risques liés à un usage imprudent du drone devraient être remis en cause !

  • Risque de collision

Les drones ne sont pas uniquement un outil pratique pour faciliter les pratiques  professionnelles ou pour se faire plaisir, mais ils peuvent révéler un vrai risque pour la santé et la propriété. Entrer en collision avec d’autres drones, avec des engins de sécurité civile tels que les hélicoptères de secours ou avec des appareils militaires en entraînement, avec des appareils de l’aviation civile ou tomber sur les piétons pourrait se conclure par un scénario dramatique à cause d’un vol qui s’est mal terminé ou d’un frôlement à une ligne d’électricité, un écrasement contre un arbre, un dysfonctionnement du logiciel, un crash de drone…

Risque de collision drone

À titre d’exemple un drone qui a chuté lors d’un festival au Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales et qui a fait deux blessés selon leparisien.fr “Après quelques minutes de vol, un message de panne conduit le télépilote à interrompre le vol. Au cours du retour, le télépilote perd le contrôle du drone qui heurte un obstacle et atterrit dans le public où il touche deux personnes” a rapporté le BEA, sur ce une enquête a été ouverte au sujet des “blessures involontaires par manquement d’une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement”. Encore, un homme a été blessé par son drone de loisir et ses atteintes faisaient froid dans le dos ! “les hélices du drone ont touché la partie supérieure du visage provoquant des lacérations au niveau du front et des paupières, une lacération partielle du blanc de l’œil et une lacération de la membrane interne de la paupière”  selon le blog pourquoidocteur publié le 22.03.2021. D’ailleurs au cours de la dernière décennie, “l’utilisation des drones a considérablement augmenté et les blessures liées à ces engins sont devenues une cause émergente de traumatisme”, alertent les médecins, d’où la nécessité de jeter la lumière sur les périls du drone , les éventuels incidents ainsi que leur degré de gravité, de sensibiliser les communautés et de renforcer la prévention face à la prolifération exponentielle du drone.

  • Risque d’espionnage

Le survol des propriétés privées et des zones urbaines via les drones a révélé plusieurs risques comme le risque d’atteinte à la vie privée ou encore le risque de tomber sur les piétons conduisant à des accidents graves, une fois de plus le survol des zones sensibles menace la sécurité des personnes et l’atteinte de la sûreté de l’Etat.

Les drones proposent tout un large éventail en termes d’applications susceptibles de collecter différents types de données à caractère personnel, ce qui pourrait être à l’origine d’une réflexion profonde et d’une situation de crainte au sujet de la confidentialité et de la protection de la vie privée des individus, voire une pluralité des professionnels et des entités gouvernementales font craindre que ces aéronefs soient utilisés pour espionner les personnes dans leur espace privé, en outre les drones peuvent être employés dans un cadre d’opérations revendiquées pour des fins de déconsidération de l’Etat faisant survoler le drone dans des zones sensibles, à titre d’exemple : les bases militaires et les aéroports, chose qui a éveillé déjà l’attention de plusieurs pays et les a incité à revoir le volet réglementaire relatif à la protection de la vie privé des individus et ce qui pourrait éventuellement faire l’objet d’une mise au point afférente au statut légal d’usage des drones au niveau d’autres pays dans lesquels cette nouvelle technologie s’est éclatée et a déclenché sa pléthore.

  • Menaces cybersécurité

Les drones sont aptes à transporter les petits ordinateurs tels que Raspberry Pi, grâce à leur faculté d’être programmés, ceux-ci peuvent détecter des signaux wi-fi permettant de tester par exemple la sécurité d’infrastructures isolées comme les centrales électriques auxquelles l’accès n’est pas direct depuis internet. 

Dans ce sens, un test sur la cybersécurité d’une plateforme pétrolière sise en haute mer et difficilement accessible a été réalisé par des chercheurs qui ont loué un petit bateau et l’ont amarré à une certaine distance et ont ensuite programmé le Raspberry Pi afin de détecter les signaux wi-fi en survolant cette plateforme, ce type d’opérations permet d’écouter les communications et si les chercheurs ont pu y arriver, sans nul doute les pirates y arriveront aussi en se servant de cette application pour survoler n’importe quel bâtiment ! 

  • Menaces terroristes

Les applications malveillantes du drone ne sont pas une fiction mais une réalité, les menaces posées par le terrorisme sont potentielles et ne doivent pas passer inaperçues puisqu’il peuvent engendrer des attaques dévastatrices via l’acheminent des charges explosives par les drones. Les attaques par drone seraient plus violentes grâce à sa petite dimension, la facilité et la flexibilité de leur programmation dont il serait très dur de s’en éluder, à l’instar de l’attaque drone par les rebelles yéménites houthis qui a eu lieu aux sites d’installations pétrolières en Arabie Saoudite en 2019 générant une réduction d’environ 6% de l’approvisionnement mondial en pétrole, le royaume saoudien, le premier exportateur de l’or noir s’est retrouvé dans une situation de désastabilisation et d’inquiètude sans précèdent. Dans ce sens, la question d’insécurisation contre les attaques par drone a fait l’objet de plusieurs spéculations, ce qui est à l’origine des solutions proposées aujourd’hui en termes des radars développés, des systèmes de détection permettant d’identifier toute intrusion malveillante, la neutralisation du drone et les technologies anti-drones …

L’avenir ?

On ne peut omettre de mentionner que les drones sont une technologie évolutive qui est en pleine croissance à l’échelle mondiale pourtant elle en reste encore du chemin à parcourir, ses capacités vont se développer au cours des prochaines années. Les entreprises, les organismes publics et les forces de l’ordre doivent être conscientes des menaces que représentent les drones parce qu’au-delà des appareils développés à des fins nobles ils peuvent être détournés à mauvais discernement !

En chine par exemple un drone à énergie solaire a été développé dans l’optique de prolonger la durée du vol d’une façon permanente qui semble relever de la science fiction mais c’est déjà réalisable ! Le gros problème qui s’impose est celui de la réglementation puisque le cadre réglementaire est toujours non-uniformisé entre les pays et le manque de contrôle de l’usage des drones (collisions…) dans l’espace aérien ne disposent pas de l’appui technologique nécessaire pour restreindre les menaces sérieuses sur la société.

Categories:

You must be logged in to post a comment.

Open chat